Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Entretien et exploitation du réseau

La DIR Méditerranée nous tient en éveil !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juin 2018 (modifié le 18 juin 2018)

la DIR Méditerranée nous tient en éveil !

La DIR Méditerranée expérimente les dispositifs d’alerte sonore sur son réseau.

Le SIR2M site de Montpellier de la DIR Méditerranée poursuit les essais sur les dispositifs expérimentaux d’alerte sonore (DAS) mis en place en 2016 sur la RN113.

Les fonctions de ces dispositifs sont de deux types :

  • alerter les usagers en état de somnolence, d’hypovigilance ou d’inattention, en passe de sortir de la chaussée et leur offrir ainsi un espace de récupération suffisant ;
  • protéger la bande d’arrêt d’urgence (BAU) des intrusions de véhicules afin de protéger les agents y intervenant et les usagers arrêtés.

L’expérimentation est programmée sur trois ans (2016-2019) et a pour but d’analyser le comportement des usagers, de suivre l’évolution de la chaussée et de la signalisation horizontale, et d’avoir un retour d’expérience de l’exploitant.

Le rapport final est attendu début 2020 pour aider à la prise de décision quant au déploiement opérationnel de ce type de DAS sur le réseau autoroutier.

Les dispositifs autorisés sont des produits de marquage de couleur blanche, à protubérances d’épaisseur comprise entre 10 et 16mm, présentant en surépaisseur des accessoires à effet sonore tels que des barrettes.

Ainsi, localement, la DIRMED a mis en place en octobre 2016 une technique d’engravures de type sinusoïdal (dit « rumble strips »), réalisée par fraisage sur le marquage de rive en bande d’arrêt d’urgence sur la RN 113 comprise entre les PR65 et 60 sens 2 (au niveau de St Martin de Crau).

Cette section, qui n’est pas une autoroute, avait été choisie en raison de la réalisation de travaux concomitants de régénération de chaussée, permettant une mise en œuvre aisée du dispositif.

Le SIR2M site de Montpellier de la DIR assure le pilotage, la maîtrise d’oeuvre et le suivi de cette expérimentation. Il participe également au retour d’expériences au niveau national.

Cette expérimentation est conduite en collaboration avec différents services de la DIR, le SPEP-PSU, en tant que maître d’ouvrage, le Service Prospectif, chargé de faire remonter les points positifs ou négatifs en termes de sécurité, le District urbain-CEI de ST Martin de Crau comme exploitant, qui assure le balisage lors des mesures ainsi qu’avec différents acteurs du CEREMA.
Campagne d’essais en janvier 2018 :